Une vie privée, une vie partagée, une vie exposée

L’univers numérique ne nous laisse le choix qu’entre « partager » ou « exposer ». Un dévoilement, limité ou illimité, est inévitable, dans la société des écrans. Tout ce que nous versons dans les flux numériques perd instantanément son caractère privé. Simple constat.

Une mécanique continue est à l’oeuvre, au niveau de chaque individu, qui le conduit à préserver une part plus ou moins grande de vie privée, en dehors des écrans.

Car une vie réellement privée ne peut être que déconnectée.

Et la distinction entre ce qui est privé et de ce qui ne l’est pas (c’est-à-dire partagé voire exposé) se fait au niveau de chaque individu.

La frontière de la vie privée est désormais une affaire individuelle. Ni la loi ni le juge ni le propriétaire de la plateforme (Facebook…) ne devraient en décider. Comment refléter cette mutation dans nos lois ?

L’individu distribue ses tranches de vie dans les trois cercles : privé, partagé, exposé, selon ses choix propres.

Cette réalité doit maintenant se traduire dans nos lois.

http://etherciel.over-blog.com/2015/05/une-vie-privee-une-vie-partagee-une-vie-exposee.html




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *